Scénario classe 2/19

Join the fight

Mars 2022
L’Europe toute entière est en proie à une période de grave instabilité économique et politique.
Les événements qui ont précédés ont amenés à un blocage des transactions bancaires dans un dernier espoir pour endiguer la vague de retraits faisant suite à la panique provoquée par la chute des principales valeurs boursières.
Le pays fait face à de nombreux cas de vols armés, de pillages et la situation dégénère dans plusieurs départements où le nombre de victimes chez les civils nécessite l’intervention de l’armée pour appuyer les forces de l’ordre.

Juillet 2022
L’armée et la police arrivant tout juste à contenir une situation au bord de l’anarchie ;
de nombreux groupes et entreprises privées se tournent de plus en plus vers des Sociétés Militaires Privées pour assurer la sécurité de leurs employés et de ce qu’il reste de leurs marchandises, source de convoitises.
Le marché des SMP explose dans le pays.
Le travail présentant également une certaine sécurité de l’emploi en ces temps difficiles, la main-d’œuvre n’étant pas ce qui manque.

Novembre 2022
La situation en Europe se stabilise.
Cependant les ressources financières continuent à faire défaut ;
la monnaie ayant été dévaluée par les nombreuses interventions de la banque centrale.
Il n’est pas rare de voir octroyé aux SMP des postes clés dans les entreprises qui les engagent ainsi que des terrains ou ressources naturelles comme moyen de paiement.
Les bandes de pilleurs étant cependant de mieux en mieux organisées, les SMP ne manquent pas de travail.

Mai 2023
Parmi toutes ces SMP, une se démarque du lot : EO (Executive Outcome).
Forte de ses avoirs, cette société entreprend de racheter la plupart de ses concurrents pour ainsi devenir le principal groupe présent sur le marché.

Mai 2024
L’intervention des Etats-Unis au début de l’année via certaines aides économiques ainsi que l’envoi de renforts militaires amène une période d’accalmie.
Le pouvoir politique peut enfin se permettre de souffler et tenter de regagner le contrôle complet du pays.
Les dégâts sont cependant lourds et certains départements ne répondent toujours pas à l’appel de la Capitale.
Les démarches pour rétablir l’ordre s’avèrent fastidieuses.

Décembre 2024
La vie reprend peu à peu son cours normal.
Mais au début du mois un scandale éclate lorsqu’il est révélé qu’un trafic d’armes et d’humains de grande envergure constitue une des principales sources de revenu d’EO.
Une commission d’enquête désigne l’entreprise comme principal responsable.
La SMP tente de nier toute implication mais perd rapidement le soutien de la population et d’une part de ses employeurs.
L’Etat condamne fermement mais tente également de limiter les dégâts.
L’entreprise est fortement ancrée dans le pays, elle emploie encore 10% de la population et possède de nombreux collaborateurs aux postes clés de plusieurs sociétés semi-étatiques.
Face à la levée de boucliers, l’entreprise déclare prendre contrôle de 3 départements dont elle possède déjà légalement la majorité des terrains afin d’assurer sa stabilité financière ainsi que celle des marchés boursiers.

Février 2024
Autrefois considérée comme garante de la sécurité, EO se voit renommée LA MILICE par l’opinion populaire pour qui ses actions sont désormais considérées comme agressives.
Celle-ci embrasse la dénomination et tente une dernière fois de se faire oublier en changeant de nom et de logo.
L’Etat craignant un retour à la violence forme une task force nommée L’ALLIANCE composée d’unités militaires françaises et des unités américaines débarquées en Mai afin de récupérer le contrôle de ces 3 départements
face à un ennemi lourdement armé et qui fait la sourde oreille à toute tentative de négociation depuis maintenant 2 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *